Activités

Le centre El Kalima se met à votre écoute pour organiser avec vous des activités liées au relations islamo-chrétiennes.

Vous pouvez également consulter nos activités permanentes en laissant la souris  sur le sous-onglet « activités » dans l’onglet « secteurs ».

N’hésitez pas à nous contacter par téléphone (02/511 82 17) aux heures de permanences (lundi, mercredi et vendredi de 14h à 18h) ou par mail (info@elkalima.be)

COURS SUR L’ISLAM

Nous organisons 3 cours sur l’islam ouverts à tous 3 samedis d’octobre à décembre. Les cours se donneront au Forum Renaissance des dominicains, Avenue de la Renaissance 40 à 1000 Bruxelles.

Inscription pour les trois samedis: 20 € à payer sur place.
Les cours  sont co-organisés par El Kalima, le Forum Renaissance, Coexister Bruxelles et Axcent.

Infos et inscriptions: info@dominicains.be

 Premier cours le samedi 21 octobre de 9h30 à 12h00  : Les sciences religieuses en islam: parcours historique.
Emilio Platti, dominicain, professeur émérite à la KULeuven et à lUCL, membre de l’IDEO (Le Caire).
Dans un premier temps, dès 750, influence des sciences anciennes et interaction entre juifs, chrétiens et musulmans jusquau 12e siècle. Ensuite déclin et rejet des sciences. En parallèle développement du soufisme et des confréries. À partir du 19e siècle, domination de l’Occident, recherche d’identité, tension entre modernisme et islamisme.

Deuxième cours le samedi 18 novembre de 9h30 à 12h00: LÉmir Abd el-Kader un homme de méditation et d’action.Un exemple pour aujourd’hui?
Belkacem Amarouche Juriste en droit européen; Conseillé en Management éthique et Relations interculturelles et inter-cultuelles.
Présente cette figure politique de résistance armée à l’occupation française au 19e siècle, figure mystique aussi qui en vient à prêcher réconciliation et tolérance.

   
Troisième cours le samedi 16 décembre de 9h30 à 12h00: thèmes bibliques et coraniques croisés.
Myriam Tonus, théologienne catholique &
Mohamed Ramoussi, théologien musulman
La Bible et le Coran se réfèrent à des grandes figures communes : Noé, Abraham, Marie, Jésus… En quoi les récits convergent-ils ou se différencient-ils? Quelle est leur portée dans les deux traditions?